Creuset Togo

Pour le Droit des enfants
Les acteurs du Projet « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genre au Togo » prennent part à la première réunion de coordination régionale pour l’Année Fiscale 2023

Les acteurs du Projet « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genre au Togo » prennent part à la première réunion de coordination régionale pour l’Année Fiscale 2023

Un atelier a réuni les membres les acteurs de mise en œuvre du projet « Renforcement de la Société civile pour la lutte contre les violences de genre au Togo » ce Jeudi 22 septembre2022 à dans la grande salle de réunion de l’Hôtel Aléherie de Sokodé. L’objectif de cette rencontre était de faire le point de la mise en œuvre des planifications trimestrielles au niveau de chaque partenaire, les difficultés rencontrées et de proposer des recommandations pour le compte du premier trimestre de la quatrième année de mise en œuvre du projet. Organisée par l’ONG CREUSET TOGO, partenaire de mise en œuvre dudit projet, cette rencontre a regroupé a regroupé 30 (y compris 01 handicapée) acteurs dont 04 femmes, 02 jeunes filles venues des 06 Organisations de la Société civile de mise en œuvre, les acteurs étatiques, communautaires et des organisations d’enfants.
La cérémonie d’ouverture a été marquée par plusieurs interventions. D’abord celle du Coordonnateur de l’ONG CREUSET TOGO, ensuite et de la Directrice Régionale de Plan international Togo Bureau de Sokodé et enfin le mot d’ouverture du Représentant du Directeur Régional de l’éducation. Tous ont rappelé le contexte de la mise en œuvre de ce projet et l’engagement permanent de l’État pour collaborer avec la société civile dans la lutte contre les violences et ont félicité les participants pour avoir répondu à ce rendez-vous. Dans son mot d’ouverture, le directeur régional de l’éducation a invité les participants à une participation active afin de faire des recommandations pertinentes dans le sens de l’atteinte des objectifs du projet.
Ouvrant les travaux proprement dits, le Directeur du projet a fait une orientation sur la politique de sauvegarde des enfants et jeunes.

Cette rencontre a permis non seulement de faire le point de la mise en œuvre, de partager la planification pour le trimestre prochain mais aussi de discuter des points d’attention particulier pour la suite du projet.
Il faut rappeler que ce projet est mis en œuvre dans sept (07) préfectures des régions centrales et des plateaux depuis juillet 2019 avec l’appui financier de Plan International à travers l’Agence Suédoise pour le Développement International (ASDI) et vise l’éradication de toutes formes de violences contre les enfants et jeunes surtout les filles d’ici 2024.
« En tant que leaders communautaires, nous avons l’obligation de veiller à la promotion de la protection des enfants, pour ce faire, au niveau de Sokodé, nous avons développé une stratégie de mobilisation des populations et de l’engagement des autres leaders communautaires. Il s’agit de l’organisation périodique des réunions communautaires par quartier et à chaque réunion, une tontine de 20 000 est remise au chef quartier/canton accueillant les autres. Ce qui motive les uns et les autres pour la poursuite des réunions. Nous sommes donc toujours engagés pour accompagner la déconstruction des normes sociales préjudiciable aux droits des enfants afin d’assurer un bon avenir à nos enfants et jeunes », a confié le chef de quartier de Kpangalam Zaïre à la sortie de la rencontre.

 

Les acteurs du Projet « Renforcement de la société civile pour la lutte contre les violences de genre au Togo » prennent part à la première réunion de coordination régionale pour l’Année Fiscale 2023

Partagez avec vos amis