Creuset Togo

Pour le Droit des enfants

Les familles des enfants victimes de l’incident de SESSARO bénéficiaient d’un soutien psychologique

Aider les familles à trouver à la fois la force et le meilleur chemin pour traverser l’épreuve du deuil afin que celui-ci ne se transforme en véritable maladie physique ou mentale, tel est l’objectif poursuivi par cette activité de soutien psychologique aux familles endeuillées de SESSARO.
En rappel, dans la journée de 31 mai 2021, un vent violent a décoiffé le toit d’une classe du complexe scolaire de SESSARO (dans la préfecture de SOTOUBOUA) et a fait effondrer le mur sur certains élèvent faisant 03 décès (02 garçons, 01 fille) tous en classe de 6eme et une trentaine de blessés.
En effet, la perte d’un être cher entraîne un grand bouleversement dans la vie des survivants qui doivent retrouver leurs repères et se reconstruire. Et durant toutes les étapes de cette épreuve, les personnes endeuillées ont besoin d’écoute et de soutien. C’est ce qui justifie ce soutien qui s’inscrit dans le cadre de la mission d’accompagnement psychologique des enfants victimes d’abus dans la préfecture de Sotouboua, l’un des principaux axes du projet «lutte contre les violences basées sur le genre au Togo » mis en œuvre par CREUSET et son partenaire Plan International Togo.
Cette mission a été réalisée du 09 au 11 Juin 2021 au profit de 06 mineures victimes d’abus sexuel et 03 familles endeuillées.
A travers un débriefing psychologique collectif, les familles endeuillées ont pu mettre les mots sur ce qu’elles ressentent comme douleur et tristesse qui vont se dissiper avec le temps.
Outre les familles endeuillées, certains blessés ont également bénéficié du soutien psychologique qui leur a été offert au Centre Hospitalier Préfectoral de Sotouboua en collaboration avec le DPS dudit hôpital.

Témoignage:
« Je veux te remercier pour cette rencontre qui a permis de nous rassembler, nous les familles ayant perdu nos enfants dans cet incident. Ça nous a permis de partager aisément nos douleurs, parce depuis le jour qu’on s’est séparé sur le lieu de l’incident, on ne s’est plus revu pour se consoler mutuellement. C’est une occasion pour nous de se soutenir et se redonner la force. Merci », père endeuillé 65ans.
Le souhait le plus cher de ces familles est la reconstruction des classes des élèves en dure pour assurer la sécurité aux enfants survivants, ainsi qu’un soutien en kit scolaire à la rentrée. Ils ont également souhaité que les frères et sœurs des défunts bénéficient d’un soutien psychologique en vue de les amener à mieux gérer leur traumatisme subit en tant que témoins de l’événement.

Partagez avec vos amis
%d blogueurs aiment cette page :