Creuset Togo

Pour le Droit des enfants
Renforcement des mécanismes institutionnels, communautaires et participatifs pour la protection des enfants contre la violence et les pratiques culturelles néfastes comme le mariage précoce et forcé, la traite des enfants et l’exorcisme au Togo

Renforcement des mécanismes institutionnels, communautaires et participatifs pour la protection des enfants contre la violence et les pratiques culturelles néfastes comme le mariage précoce et forcé, la traite des enfants et l’exorcisme au Togo

Démarré le 1er avril 2021, le projet de renforcement des mécanismes institutionnels, communautaires et participatifs pour la protection des enfants contre la violence et les pratiques culturelles néfastes comme le mariage précoce et forcé, la traite des enfants et l’exorcisme au Togo avec l’appui technique et financier de Kinderrechte Afrika e.V. (KiRA) et la Coopération allemande (BMZ), est entré dans sa phase de mise en œuvre conformément à la planification.

Dans ce cadre une mission a été effectuée dans la période du 10 au 15 mai 2021 par l’équipe de coordination du projet composée du Directeur Exécutif (DE), du Chargé de projet et de la Chargée de suivi évaluation, en collaboration avec les animateurs affectés sur le projet. Elle a été réalisée dans les préfecture de Oti/Oti Sud et Dankpen. Il s’agit d’une mission de prise de contact avec les représentants des groupes cibles du projet.
Cette mission de 5 jours, réalisée sous la direction du DE, a eu pour objectif de présenter le projet et l’équipe de mise en œuvre auxdits représentants afin d’obtenir leur adhésion pour la réussite du projet.
Au cours de ces 05 jours d’intenses activités, les autorités administratives, traditionnelles et de la société civile des préfectures de l’Oti, Oti Sud et Dankpen ont été rencontrées. Il s’agit entre autres des directeurs préfectoraux de l’Action sociale, des Préfets et leurs secrétaires généraux, les maires et leurs collaborateurs, des magistrats, les services de la police et de la gendarmerie, les inspections des enseignements du secondaire, les chefs cantons des chefs-lieux de préfectures et quelques organisations de la société civile.
Pendant cette tournée, la problématique du projet a été largement évoquée par les acteurs notamment le phénomène de l’échangisme, les mariages précoces et forcés, la traite des enfants, l’exploitation économique, les enfants accusés de sorcellerie, le décrochage scolaire, les enfants de rue, les grossesses précoces notamment en milieu scolaire. Tous ces acteurs ont salué l’initiative de ce projet et ont apprécié les différentes activités prévues.
Selon eux, ce projet cadre bien avec les réalités de la zone d’intervention et vient à point nommé pour permettre d’asseoir une réelle politique communautaire de protection des enfants à travers les chartes, les clubs juridiques, les clubs d’enfants, l’appui en activités génératrice de revenu au groupement de femmes et les différentes sessions de renforcement des capacités.
CREUSET-TOGO se réjouit de la satisfaction des acteurs et compte sur leurs engagements sans faille pour la réussite de ce projet dont d’exécution s’étend sur trois ans.
Cette tournée balise ainsi la voie pour l’atelier de planification et l’étude de base qui se tiendront dans quelques jours dans les zones cibles du projet.

Équipe projet 

Commune Oti 1

A la Préfecture Oti

 

Partagez avec vos amis
%d bloggers like this: