Traduction des droits et devoirs des enfants en Tem, Kabyè, Ewe, Nawda, Bassar, Lamba et Moba

Aujourd’hui nous avons le plaisir de vous présenter  l’aboutissement d’un travail de toute une équipe sur  plusieurs années sur la thématique des Droits et Devoirs des enfants dans notre pays : il s’agit de la traduction des droits et devoirs des enfants en  Tem, Kabyè,  Ewe, Nawda (Losso), Bassar (N’TCHAM),  Lamba et Moba.

Le document original qui est en français est intitulé : «Inculturation des droits et devoirs des enfants en vernaculaires dans un contexte traditionnel au Togo» Ce document est  en quelque sorte l’un des résultats important du Projet que nous venons d’exécuter avec le soutien du gouvernement allemand (2013-2017) à travers KiRA (Kinderrechte Afrika e. V.).

Pourquoi traduire les droits et devoirs  de  l’enfant  en langues locales ?

Malgré l’existence des textes officiels protégeant les enfants dans notre pays, force est de constater que ces textes sont quasi inconnus de nos différentes communautés.  Dans ces conditions vous imaginez  qu’il est difficile que les droits et devoirs de l’enfant soient pleinement respectés.  Aussi comme vous le savez, le contexte familial et communautaire d’un enfant n’est pas partout le même . Certes dans toutes nos communautés, l’enfant à des droits et des devoirs. Mais ces ceux-ci ne se manifestent pas sous une même réalité  si par exemple on est en pays Bassar ou pays Ewé.  Or le Togo notre pays dispose d’un code unique de l’Enfant écrit  en langue officielle. Et souvent les travaux des acteurs de promotion de droits des enfants s’effectuent en s’appuyant principalement sur ce code, ignorant donc les spécificités qui existent dans chaque milieu même si de façon générale les droits et devoirs des enfants restent identiques. Devant donc la complexité du travail sur le terrain avec nos partenaires, nous avons trouvé nécessaire de reprendre (traduire) les droits et devoirs de l’enfant contenu dans ce code  dans les langues vernaculaires ceci avec la contribution essentielle des acteurs communautaires de chaque groupe ethnique dans notre zone d’intervention.

Il s’est agi d’un travail assez laborieux  conduit en plusieurs phases et ceci sur plusieurs années.

Et cette tâche s’inscrit dans un processus dite d’inculturation qui consiste à enseigner le droits et devoirs des enfants aux communautés dans leur propre langue et au regard de leur coutume et tradition »afin de rendre les textes légaux plus accessibles à chacune et chacun ».

« Tous les acteurs de promotion des droits des enfants pourront donc s’appuyer sur ces documents traduits au cours de leurs travaux par exemple lors des campagnes de sensibilisation. Ce document est ainsi destiné à nos populations  et particulièrement celles des villages et campagnes, qui s’expriment principalement en langues vernaculaires. Il peut servir de guide pour les acteurs locaux de protection d’enfants, notamment les organisations de la société civile, les médias, les autorités traditionnelles, religieuses et étatiques ainsi que les leaders de jeunes et autres multiplicateurs. En se servant des langues locales et des expressions appropriées, ils peuvent faciliter auprès de nos concitoyens une plus grande compréhension et adhésion aux textes légaux. Ils peuvent ainsi plus facilement mobiliser leurs groupes cibles pour défendre ces normes dans leur quotidien et mener des initiatives concrètes pour la protection des enfants. »

En clair ce que contiennent ces différents documents n’est rien donc que la matérialisation des notions de droits et devoir de l’enfant déjà existant dans le code de l’enfant togolais.

Quelques proverbes bien connus de nos communautés traduisant les droits et devoirs de nos enfants.

Exemple en pays Tem

Bu nyi sewa, waasi musi (l’enfant sais courir mais ne sait pas se cacher)

Explication : Tout ce que l’enfant fait, il le fait pensant que c’est le meilleur, alors que l’adulte voit au-delà et doit aider l’enfant à s’orienter.

A nyáálɩ́ɩ tɛ́ɛrɛ́ nzɛ́ɛ njaa, nyángʊ́ʊ buudúu kpaam-rɔ. (Si tu sors tôt le matin saluer ton père, tu vas tuer un hippopotame sur la rive.) 

Explication : Si tu respectes tes parents, si tu te soumets à eux, tu gagneras même là où l’homme pense que c’est impossible.

 En pays Bassar

Mpɔdikim kaa sá mbiyaakpam. «Ce n’est pas parce que le ventre de l’enfant est gros qu’il mange bien.»

Explication: L’apparence peut être trompeuse.La forme de l’enfant ne signifie pas qu’on le nourrit bien. Les médecins peuvent dire et donner des conseils.

Kikóobiki kin kaa làá kɔ́ dikantandinee gèeǹ ukoob nyɔkɔn ní. «Le poussin qui refuse d’entrer dans la cage dormira dans la bouche du serpent.»

Explication:  L’enfant qui refuse d’écouter les conseils des parents finira par se mettre en danger.

En pays Ewe :

Vi si nya asikɔklɔ lae ɖua nu kple ametsitsiwo. «L’enfant qui s’est lavé les mains, mange avec les adultes. »

Explication : L’enfant qui remplit bien ses devoirs, qui est sage et qui sait respecter est considéré comme un adulte.

Agble de maga eme ƒe nuku mewɔna o. « Le champ non sarclé ne produit pas. »

Explication : Les parents doivent s’occuper des enfants et ne doivent pas les laisser à la rue.

En pays Kabyè

Suye ewiɣ ɖoŋ ɖoŋ, ɖɩcaɣ tʋlʋʋ. «Si le tambour résonne trop fort, il risque de se trouer.»

Explication: Ce n’est pas à force de crier sur un enfant qu’il comprendra. Lorsqu’on crie trop sur un enfant, il risque de devenir têtu.

Haɣ kilebaɣ ɛɛnɩɣ ka-tʋ hɩlaɣ. «Le chien égaré n’entend plus la flûte de son propriétaire.»

Explication : L’enfant qui n’écoute pas les siens se perd.

Vous êtes invité à découvrir le contenu de ces différents documents proposé ici Inculturation DDE – édition Bassar 300317 Inculturation DDE – édition Tem 300317 Inculturation DDE – édition Nawdm 300317 Inculturation DDE – édition Moba 300317 Inculturation DDE – édition Lamba 300317 Inculturation DDE – édition Kabyè 300317 Inculturation DDE – édition Ewè 300317 Inculturation DDE complet 2803

(pour le moment ils sont au format zip protégé)  vous pouvez obtenir le code en contactant  Creuset Togo ou son partenaire KiRA.

Partagez avec vos amis

Vous aimerez aussi...